Belgique

Plus de 1.300 acteurs politiques et hauts fonctionnaires n'ont fait aucune déclaration de leurs mandats et rémunérations entre 2010 et 2015, bien que la loi les y contraigne explicitement. 

Au cours de la même période, seul un cas a donné lieu à une citation à comparaître, indique jeudi le quotidien De Tijd, sur foi de chiffres demandés par le député du PTB Raoul Hedebouw au ministre de la Justice Koen Geens (CD&V). 

Au total, les parquets du pays ont ouvert 91 dossiers, toujours entre 2010 et 2015, mais une bonne moitié de ceux-ci ont été classés sans suite (56). A la question de savoir si le ministre Koen Geens entend prendre une initiative s'il apparaît que la poursuite reste lettre morte, le député d'extrême gauche n'a obtenu aucune réponse, ajoute De Tijd.

Le quotidien a rappelé qu'au lancement de l'obligation légale de déclarer ses mandats, en 2005, une série d'amendes avaient été imposées à des politiciens et hauts fonctionnaires qui n'avaient déposé aucune liste de mandats.