Des modifications sont apportées aux normes sanitaires pour permettre le maintien de ces activités, et ce même en cas de basculement en code orange, tant pour le fondamental que pour le secondaire.

Il devenait en effet urgent de permettre de rétablir le lien entre l’école et son environnement, dont notamment la culture. De nombreux enfants et adolescents n’ont accès aux lieux culturels que dans le temps scolaire. Les liens culture-école sont en outre fondamentaux du point de vue pédagogique. Enfin, la viabilité́ de certains opérateurs culturels « jeunes publics » dépend d’ailleurs des sorties scolaires.

Pour rappel, les sorties extra-muros avaient été temporairement suspendues pour les élèves de l’enseignement secondaire dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire. Cette mesure était structurellement prévue en code orange, pour tous les niveaux d’enseignement.

Une série de modalités

Concrètement, la reprise des sorties extra-muros est possible moyennant le respect de strictes règles de sécurité.

Les modalités pratiques suivantes doivent être mises en place par les structures accueillant les activités :

- Respect des distances physiques dans la mesure du possible pour les publics de l’enseignement secondaire ;

- Port du masque par le personnel encadrant et par les élèves de l’enseignement secondaire lors des activités ;

- Ventilation des salles ;

- Mises en place de mesures d’hygiène des mains et de nettoyage des lieux ;

- Communication des mesures par les structures d’accueil ;

- Inscription préalable de tous les participants.

Le protocole « accueil temps libre », d’application pour l’ensemble des acteurs culturels reconnus par la Fédération Wallonie-Bruxelles, complète ces principes en prévoyant les règles à respecter en matière notamment d’organisation des arrivées et des départs ou de transport.

Ces mesures seront précisées dans les circulaires régissant le secteur de l’enseignement obligatoire et rappelée aux opérateurs culturels ainsi qu’à toute structure reconnue proposant des activités au public scolaire.