Les agriculteurs ont remis une note aux élus décrivant leurs inquiétudes, en lien notamment avec le rôle crucial joué par le secteur dans la ruralité wallonne. La Fwa s'inquiète notamment que les aides couplées à l'élevage soient menacées et que les mesures environnementales des éco-régimes, à savoir la principale mesure verte prévue par la nouvelle PAC (2023-2027), deviennent inaccessibles à un certain nombre d'agriculteurs wallons. La Fédération entend défendre le modèle agricole familial qui caractérise l'agriculture wallonne. Après le vote par les instances européennes des textes de la future Politique agricole commune en octobre, le gouvernement wallon doit en définir le cadre concret pour la Wallonie. Ce cadre doit être remis à la Commission européenne pour la fin décembre. Selon la Fwa, les agriculteurs craignent notamment une menace sur l'approvisionnement alimentaire local ou encore un déséquilibre du modèle agricole wallon basé sur l'économie circulaire. "Le Gouvernement wallon est en train de décider les mesures à prendre dans le cadre de la nouvelle PAC", a indiqué à Namur un agriculteur de Saint-Germain (Eghezée). "Nous ne sommes pas d'accord avec ces mesures, qui provoqueront un raz-de-marée pour les fermiers au niveau des conditions d'élevage. On voudrait mettre en place des écorégimes qui ne sont pas adaptables au niveau de nos fermes. Cela provoquerait une diminution du rendement dans les fermes, qui sont déjà en situation très critique. Nous demandons des mesures plus souples que nous puissions adapter avec le temps."