Ces tests de dépistage à réaliser soi-même étaient très attendus. Depuis ce jeudi, suite à la parution d'un arrêté royal au Moniteur Belge, les pharmacies sont autorisées à les vendre sur le territoire belge. Ce texte, porté par le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke (Vooruit), met en exécution un article de la loi du 20 décembre dernier portant diverses mesures relatives aux tests antigéniques rapides.

Cet arrêté précise qu'un pharmacien peut délivrer des autotests aux personnes. Il faut pour cela respecter certaines conditions :

  • Les autotests sont prévus pour l'auto-prélèvement et l'auto-analyse et sont repris sur une liste établie par l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé ;
  • Le pharmacien informe la personne sur l'utilisation de l'autotest et indique à la personne qu'en cas de résultat positif, elle doit prendre contact avec un médecin ;
  • L'autotest est délivré dans une officine (pharmacie) ouverte au public.

Ces tests antigéniques rapides donnent un résultat en 15 à 30 minutes mais sont moins fiables que les tests PCR classiques. Ces derniers seront également utilisés dans les entreprises, afin d'y détecter de potentiels clusters.