Les camps de jeunesse et les stages seront autorisés à partir du 1er juillet avec un maximum de 50 personnes.

Les enfants et jeunes pourront bien partir cet été en camp (scout, par exemple), a annoncé vendredi en fin d'après-midi le ministre flamand en charge de la Jeunesse, Benjamin Dalle (CD&V). La décision a été prise dans l'après-midi au cours d'un comité de concertation rassemblant les entités fédérées. Selon les premières informations et sous réserve de ce que décideront les autorités locales, les camps devraient pouvoir accueillir maximum 50 personnes en un seul "silo". Les visites ne seront pas autorisées et le port du masque ne sera pas une obligation.

Les activités seront organisées autant que possible en plein air et le plus possible sur les lieux même du camp/de l’activité, en utilisant la capacité maximale du terrain, de l’infrastructure et de l'emplacement. De plus, les règles d’hygiène destinées à limiter la propagation du virus devront être scrupuleusement respectées. Les espaces de vie et de couchage devront être régulièrement aérés. Le matériel restera autant que possible dans un même silo. 

Les camps à l'étranger pourront également avoir lieu mais ne pourront pas se tenir à plus de 150km de la frontière belge.

Les mêmes règles seront en vigueur pour les stages d'été.

Pour rappel, 2700 camps sont organisés en Fédération Wallonie-Bruxelles par les cinq fédérations de mouvements de jeunesse, rassemblant plus de 100 000 participants.