Les équipes de promotion de santé à l’école (PSE), en collaboration avec Sciensano et l’ONE (Office de la naissance et de l'enfance) ont publié ce vendredi le relevé hebdomadaire des cas de coronavirus dans les écoles francophones du pays.

Durant la semaine du 25 janvier au 31 janvier, 1.233 cas de Covid-19 ont été signalés (sur 900.000 élèves en FWB). 926 de ces cas concernent des élèves de l’enseignement fondamental et secondaire.

Le nombre d'infections détectées a donc augmenté et est aujourd’hui semblable au nombre de cas relevé début octobre chez les élèves de l’enseignement obligatoire.

La hausse des contaminations touche davantage les élèves de primaire, pour lesquels le testing a été augmenté, fait savoir l'ONE. Pour la première fois depuis le 1er septembre, le nombre de cas signalés chez des élèves de primaire (458) est supérieur à celui des élèves de secondaire (398).

Et 245 infections ont été détectées parmi les membres du personnel.

Nombre de cas de Covid-19 signalés à l'école © ONE

C'est la région du Hainaut qui reste de loin la plus touchée, suivie par Bruxelles et Liège. Cependant, il faut noter que le taux d'incidence dans les écoles est encore inférieur à l'incidence de la population belge en général : 208/100.000 en primaire et 180/100.000 en secondaire, pour 271,1 dans la population générale selon les données de Sciensano.

Nombre total de cas signalés par province ou région depuis le congé d’automne © ONE

Sur les 2.500 écoles que compte la FWB, 94 écoles (soit 0,03%) ont été concernées par un ou plusieurs clusters au cours de la semaine. Un cluster est une situation dans laquelle au moins deux cas ont été détectés au sein d’une classe ou d’un groupe endéans les 14 jours, avec un lien épidémiologique, c’est-à-dire que l’équipe PSE suspecte une transmission au sein de la classe ou de l’école.

Evolution du nombre d’écoles concernées par un ou plusieurs clusters © ONE

Depuis le 25 janvier, la stratégie de testing a été élargie. Un double test est prévu pour les contacts à haut risque à J1 et J7, mais aussi une possibilité de testing élargie à l’ensemble de l’école en cas d’identification de plusieurs clusters. D'ailleurs, l’augmentation des mises en quarantaine suit l’augmentation des cas. Au total, 4.902 élèves et 195 membres du personnel ont été placés en quarantaine cette semaine-là.

Parmi les cas positifs, 40% ont été testés suite à des symptômes, 32% suite à un contact étroit dans la famille ou le foyer, et 20% pour un contact étroit à l’école.