"Le virus de la grippe circule, mais à un niveau relativement faible", selon l'expert.

Reste à voir cependant si une épidémie se produira effectivement, car le virus de la grippe commence normalement à flamber entre janvier et février avant de progressivement ralentir à la mi-mars.

M. Van Gucht préfère toutefois ne pas en exclure la possibilité, en raison des "deux années inhabituelles" qui viennent de s'écouler avec le coronavirus. Les épidémies de grippe annuelles avaient également été avortées grâce aux restrictions relatives au covid.