Belgique

Le 16 juillet dernier, la ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen, est élue (de justesse) par le parlement européen comme présidente de la Commission.

Au sein du MR, le nom de Didier Reynders apparaît immédiatement comme une évidence : c’est le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de la Défense, qui est le plus légitime pour devenir le prochain commissaire européen belge. Il est passé côté de ce mandat de prestige en 2014 et, il y a quelques semaines, a été battu sur le fil lors de l’élection du secrétaire général du Conseil de l’Europe. Son destin international a été contrarié et son parti veut y remédier.

(...)