La députée flamande Sihame El Kaouakibi (ex-Open VLD) n'a plus mis les pieds au sein du Parlement flamand pour cause de maladie depuis près d'un an maintenant. Pourtant, celle-ci continue toujours de toucher l'intégralité de son salaire, soit environ 5.000 euros par mois. Cette situation a fait grincer des dents du côté néerlandophone au point où la décision a été prise cette semaine de réduire à 60% le salaire après une absence de 30 jours. Comme les employés ordinaires.

Du côté de Groen et Vooruit, on espère étendre cette initiative au niveau fédéral. L'Open VLD et le CD&V ont également abondé en ce sens. Cependant, cela coince auprès des partis francophones majoritaires, rapporte De Morgen.

Lors des consultations des chefs de groupes majoritaires, Ahmed Laaouej (PS) aurait ainsi justifié que certaines personnes pouvaient tomber tout simplement malades. Il estime que les députés ne devraient pas tous payer le prix à cause de Sihame El Kaouakibi. Une position soutenue par Benoît Piedboeuf (MR),: "Cela n'a aucun sens de tirer des conclusions maintenant sur la base d'un cas très spécifique au Parlement flamand", se défend-il.

Groen et Vooruit ne baissent cependant pas les bras et reviendront à la charge la semaine prochaine, lorsque l'avis juridique attendu par le Parlement flamand sera rendu. PS et MR ne semblent vraisemblablement pas entièrement fermés à la discussion et seraient prêts à débattre.