Le Conseil supérieur de la santé, organisme indépendant qui conseille le gouvernement, autorise les 12 à 15 ans à se faire vacciner contre le coronavirus après les adultes et les 16 à 17 ans, d'après un rapport envoyé aux ministres fédéraux et régionaux de la santé, que De Tijd a pu consulter. 

Une vaccination est particulièrement utile pour les enfants de 12 à 15 ans souffrant de maladies sous-jacentes. Le Conseil Supérieur de la Santé demande qu'ils soient vaccinés rapidement. Les effets de la vaccination sont différents d'un individu à l'autre dans cette tranche d'âge, car la vaccination leur offre peu d'avantages individuels.

Les ministres discuteront de la question lors d'une réunion de la Conférence interministérielle mercredi, où ils devraient donner le feu vert définitif à la vaccination.