"Le télétravail n'est plus suffisamment implanté. Nous devons donc prendre des mesures supplémentaires", concluent les experts. Le télétravail est "l'un des outils les plus puissants pour gérer la pandémie", estime le GEMS. Entre le 28 octobre 2020 et le 28 janvier 2021, 3.075 contrôles ont été effectués pour vérifier que les entreprises respectaient bien cette règle d'or. Douze pour cent des employeurs n'étaient pas en ordre, avec des employés présents sans que cela ne soit justifié.

Plus préoccupant: le télétravail est de moins en moins respecté. Entre le 21 décembre et le 28 janvier, 1.581 entreprises ont été contrôlées, dont 20% ne respectaient pas les règles du télétravail. Fin janvier, la proportion de sociétés en infraction monte même à 30%. Lors des contrôles "flash" dans le secteur tertiaire, où le télétravail est généralement applicable, 16,3% des entreprises inspectées n'étaient pas en ordre.

Le GEMS conseille dès lors au Comité de concertation de prendre des mesures supplémentaires. L'organe consultatif recommande aussi d'améliorer la sécurité dans les entreprises où les employés doivent tout de même venir sur place.