Jeff Hoeyberghs, sous le feu des critiques depuis la révélation de ses propos polémiques sur les femmes, contre-attaque.

Son avocat a fait savoir vendredi qu'il a déposé deux plaintes et qu'il considère que ses dires n'ont rien de répréhensible.

Dans une déclaration écrite, Jeff Hoeyberghs explique que les propos tenus lors d'une conférence de l'association étudiante KVHV n'étaient pas "destinés au public".

Son avocat révèle que deux plaintes ont été déposées: une pour diffamation contre les responsables de Campagna Rosa, une association de lutte contre le sexisme. L'autre pour harcèlement contre X pour avoir "appelé le chirurgien quotidiennement et l'insulter dans les jours qui ont suivi la publication de la vidéo."

Le chirurgien serait, selon ses mots, attaqué "par certaines institutions". Les communiqués de presse desdites institutions, qui ne sont d'ailleurs pas nommées, sont en outre "formulés de manière clairement intimidante". "On croirait presque à la formation d'un gang", ajoute-t-il.

UGent suspend le KVHV pour deux mois

Le conseil d'administration de l'Université de Gand suspend l'association des étudiants catholiques flamands (KVHV) pour deux mois après les propos mysogynes et sexistes émis par le chirurgien plasticien flamand Jeff Hoeyberghs au cours d'une conférence, a confirmé vendredi l'UGent.