Belgique Le gestionnaire du réseau a différentes techniques pour nettoyer les voies.

Pluies abondantes, vents puissants, chute des feuilles sur les rails, givre sur les caténaires, en automne, la météo a un impact important sur le service ferroviaire, ce qui peut provoquer des embarras de circulation.

En effet, certaines perturbations du rail sont liées à la présence de feuilles mortes et aux pertes d’adhérence des trains. Lorsque les rails sont encombrés de feuilles, de neige ou de givre, les risques de ralentissement sont élevés. Le patinage (le manque d’adhérence lors de l’accélération ou de la mise en route de la locomotive), et l’enrayage (la perte d’adhérence lors du ralentissement du train entraînant une plus longue distance de freinage) sont les risques principaux.

Infrabel et la SNCB collaborent, à l’aide de plusieurs spécialistes des différents domaines du monde ferroviaire, afin d’anticiper et de gérer les soucis liés aux problèmes d’enrayage et de patinage des trains. Le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire, Infrabel, met donc en circulation un train spécial de nettoyage des rails, pour combattre la perte d’adhérence. Ces trains sont envoyés sur des tronçons où les retards sont fréquents à cause de la chute de feuilles sur la voie ferrée. Si les voies sont peu encombrées par les feuilles, le passage d’un train à vide peut facilement permettre l’élimination du film végétal sur les rails. Un train nettoyeur à haute pression d’eau est également employé. Lorsque les rails sont abondamment recouverts de feuilles d’arbres, des convois spécialisés dans le nettoyage ainsi qu’un train nettoyeur à haute pression d’eau sont dépêchés sur les lieux.

De plus, dans certaines zones spécifiques (par exemple à la sortie de la gare de Namur), des filets antichute de feuilles sont accrochés de manière à limiter l’accumulation des déchets verts.