Belgique Les résultats de la consultation publique sur le Plan National Énergie Climat révèlent quelques surprises.

Les francophones sont-ils à ce point déconnectés des enjeux climatiques ? Les résultats de la consultation publique sur le projet de Plan national Energie-Climat, dont La DH vous dévoile le détail, révèlent une statistique plus que surprenante, "inquiétante" même si l’on écoute la ministre en charge de l’Énergie, Marie-Christine Marghem (MR), à la manœuvre de cette grande enquête nationale visant les trois communautés linguistiques.

Sur les 52 052 personnes ayant répondu entièrement à l’enquête, 75 % viennent de la communauté néerlandophone (39 284 répondants en néerlandais), 24 % de la communauté francophone (12 619 répondants en français). Pire, seules 17 % proviennent de personnes domiciliées en Wallonie, contre 9 % domiciliées à Bruxelles et 74 % domiciliées en Flandre. En tenant compte de la population dans chacune des régions, on peut considérer que (...)