Les livreurs de repas à domicile tels que Deliveroo, Uber Eats et Just Eat Takeway.com recrutent en masse. Il y a un an, la Belgique comptait 2.250 coursiers à vélo de Deliveroo. Aujourd'hui, ils sont 3.000. Chez Just Eat Take­away.com, leur nombre a également doublé pour atteindre 3.000. Même scénario chez Uber Eats qui accueille "de nombreux nouveaux visages", sans donner de détails sur les chiffres, selon les informations de De Tijd de vendredi. En 2020, Deliveroo a reçu 42.000 demandes pour devenir livreur, rapporte pour sa part L'Echo. Là où Just Eat Takeaway dit accuser une pénurie de coursiers, souligne De Tijd.

Deliveroo, présent en Belgique depuis cinq ans avec 3.000 restaurants à ce jour dans sa base de données, a pu augmenter sa base clients l'an dernier. "Ce qu'on avait prévu de faire en trois ans a été fait en quelques mois. Deliveroo est devenu rentable pour la première année de son histoire", dévoile son general manager pour la Belgique Pierre Verdier qui ambitionne de s'implanter dans 10 nouvelles villes en 2021. "Nous sommes sur une croissance à deux voire trois chiffres en Belgique", confie-t-il à L'Echo. Un chiffre d'affaires qui a doublé en un an, selon De Tijd.

Just Eat Takeaway.com a lui enregistré une croissance de plus de 50% en Belgique. Il a lancé ses propres coursiers à Namur, Charleroi et dans une grande partie d'Anvers l'an dernier.

Deliveroo avait déclaré l'an dernier que si les coursiers passaient sous statut employé par décision de justice, elle devrait arrêter ses activités en Belgique. "Si une décision comme celle que vous mentionnez tombe, nous nous adapterons, mais je pense que cela n'a de sens pour personne, ni pour les livreurs ni les restaurants ou les clients", nuance aujourd'hui M. Verdier. "Les livreurs veulent pouvoir organiser leur travail autour de leur vie personnelle, pas l'inverse."