C'est en présence du bourgmestre local, de ses échevins et des représentants des cinq mouvements de jeunesse francophone qu'Alexander De Croo et Valérie Glatigny ont été à la rencontre de la trentaine de scouts hainuyers, entre 12 et 16 ans, installés dans un champ entouré d'arbres. "Nous avons choisi ce camp, car nous savions que les relations avec les autorités locales étaient bonnes", a expliqué Valérie Glatigny. "Et aussi parce que nous savions qu'ils avaient bien intégré les règles sanitaires" 

La rencontre a commencé par une visite du camp émaillée d'échanges entre le Premier ministre et les chefs scouts à propos de l'impact des mesures sanitaires sur le déroulement du séjour. "On ne voit quasiment pas de différence avec la situation avant la crise sanitaire", ont affirmé les chefs. "Finalement, durant tout le séjour, nous sommes dans notre bulle et donc, le port du masque n'est pas obligatoire. La seule activité qui pose problème ce sont les hikes, lorsque les enfants vont marcher seuls." 

Les deux ministres ont ensuite été accueillis par les jeunes, visiblement impressionnés, qui leur ont fait visiter leurs tentes avant de leur demander de dédicacer leur chemise, ce à quoi le Premier ministre et la ministre de la jeunesse se sont pliés volontiers. Tous deux ont ensuite assisté aux cris des patrouilles avant qu'Alexander De Croo prenne la parole. "Cela me fait plaisir de faire cette visite, car nous avons tous dû faire beaucoup de sacrifices durant cette crise sanitaire", a déclaré le Premier ministre. "Si on est là c'est qu'on est en train de s'en sortir. Tout ça c'est grâce au bon respect des mesures sanitaires et à la vaccination. D'ailleurs vous aussi vous pourrez bientôt vous faire vacciner. Je tiens également à féliciter vos chefs pour qui le respect des mesures représente une grosse responsabilité." 

"Ça fait plaisir de voir des jeunes s'amuser comme ça parce qu'on sent que ça manquait", s'est réjouie Valérie Glatigny. C'est une belle récompense pour les efforts qu'ils ont fournis durant la pandémie. Nous en avons bien sûr tous fourni mais c'était quand même compliqué d'être jeune durant cette période." Pour terminer la rencontre, les scouts ont invité les deux ministres à les aider à préparer le repas en épluchant les pommes de terre, ce à quoi Alexander De Croo et Valérie Glatigny se sont pliés dans la bonne humeur qui a caractérisé l'ensemble de cette visite.