"Les premiers maatjes sont délicieusement gras, ils glissent en bouche. Ils ont également plus de goût", explique Bart Tommelein, le bourgmestre de la cité balnéaire qui a participé à la première dégustation. Wendy Van Wanten, la marraine de l'événement est également enthousiaste. "Ils sont très gras et difficiles à saisir mais c'est comme ça que cela doit être. Je les ai aussi trouvés plus gros que les années précédentes. Je suis très fière de pouvoir participer à la promotion des maatjes et c'est une belle tradition qu'il faut maintenir."