Belgique Pour les compagnons de Roger Borlez, le camionneur sait ce qu’il a fait, "sinon il n’aurait pas pris la fuite".

Vendredi soir, sur le coup de 19 h, plusieurs témoins, des gilets jaunes, ont expliqué avoir vu Roger s’accrocher aux essuie-glaces du camion, lorsque le poids lourd a tenté de forcer le passage. Le camionneur aurait alors accéléré, écrasant Roger au passage. Pour les compagnons de Roger, il n’y a aucun doute, le camionneur est coupable d’assassinat !

L’émotion était, on l’imagine, ce samedi après-midi, vive alors que 300 gilets jaunes s’étaient rassemblés comme chaque samedi, devant la gare des Guillemins. Car cette fois, il s’agissait moins de revendiquer des droits que de rendre hommage à Roger Borlez, 49 ans, tragiquement décédé la veille.

Moins de 24 heures après les faits, sa compagne, Jacqueline, présente au moment du drame - "elle a tout vu", nous confiait Sarah, sa fille - et plusieurs autres amis de Roger se sont donc réunis à Liège avec la ferme intention de ne "rien lâcher".

(...)