Le nom de ces distinctions joue sur le rapprochement entre les termes "Nobel" et "ignoble". Ces prix Nobel alternatifs, décernés à New York, récompensent des recherches scientifiques qui semblent insolites mais qui poussent à réfléchir dans un second temps.

Le psychiatre belge Damiaan Denys, professeur à l'Université d'Amsterdam, fait partie des lauréats pour sa contribution à une recherche néerlandaise sur la misophonie, une pathologie qui rend insupportable certains bruits comme la mastication ou l'éclatement d'une bulle de chewing-gum. Elle peut même entraîner des comportements très agressifs.

Parmi les autres lauréats, on retrouve les auteurs d'une étude sur l'identification des narcissiques grâce à leurs sourcils, ou encore une équipe internationale qui a introduit un alligator dans une pièce remplie d'hélium afin d'analyser les effets sur sa communication.