Les organisations syndicales demandent l'instauration d'un "moratoire sur les licenciements" dans le secteur horeca, particulièrement touché par les mesures de confinement prises dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Un tel moratoire permettrait non seulement de préserver l'emploi mais aussi d'éviter une fuite des compétences, plaident la CSC Alimentation et Services, la FGTB Horval et la CGSLB. "Les entreprises veulent un moratoire sur les faillites pour sauver leur trésorerie. Nous voulons un moratoire sur les licenciements pour sauver le capital humain de l'horeca dans son ensemble", résument les syndicats.

Les syndicats soulignent qu'une grande partie des entreprises de l'horeca se heurte à des problèmes de trésorerie. "Dès lors licencier du personnel et en supporter les coûts est un mauvais calcul économique qui peut même conduire à la faillite des entreprises", plaident-ils encore, estimant qu'un moratoire sur les licenciements serait dès lors bénéfique à la fois pour les entreprises et les travailleurs.