La SNCB a reçu lundi matin le premier de ses nouveaux wagons M7 commandés en 2015 et prévus pour le trafic voyageurs. "Chaleureux, plus spacieux, sublimes", la réception des navetteurs est excellente

Les navetteurs de la ligne Liège-Bruxelles ont été les heureux élus du jour. Et pour cause, ce lundi matin, à 06h04, ils ont pu monter à bord des toutes premières voitures qui composeront les futurs trains M7 à double étage de la SNCB.

"Luxueux", "plus chaleureux que les M6", "sublimes", "confortables et beaucoup plus spacieux", les premiers commentaires des voyageurs sont très positifs. Toutefois, il va falloir attendre encore un peu avant d'embarquer à bord de ces nouveaux trains tout confort sur l'ensemble du réseau.

© DR

"Seul bémol, il n'y a toujours pas d'oreilles aux sièges"

"Les premières voitures sont en effet actuellement en phase de test commercial sur le réseau. Elles seront utilisées sur la liaison Liège-Bruxelles (un train P et pour un départ à 06h04) et Bruxelles-Liège (à 16h03) aux heures de pointe et ce durant plusieurs semaines avant que ce soit étendu à d'autres liaisons. Pour rappel, les premiers trains seront mis en circulation sur des liaisons IC au printemps, et ce d'abord avec la plus grande liaison du pays, c'est-à-dire celle qui relie Eupen à Ostende", indique Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB.

"Avec les accoudoirs, ce sera mieux que dans les Desiro. On s'y sent vraiment bien, c'est plus grand et aéré que dans les précédents. Mais petit bémol, il n'y a toujours pas d'oreilles aux sièges. Ils sont en tout cas beaucoup plus discrets", rapporte Jean, navetteur régulier entre Liège et Bruxelles. 

© D.R.

Plus modernes et confortables, ces nouveaux trains étaient très attendus par les navetteurs. En dépit de l'échéance, l'attente n'est malheureusement pas terminée... En effet, ils ont d'abord été annoncés pour l'automne 2018, puis avril 2019. Finalement, ces derniers viennent donc tout juste d'arriver.

© DR

Les premières voitures à double étage M7, destinées à augmenter le nombre de places assises sur le réseau SNCB, seront intégrées à certains trains dès le mois de janvier 2020, a confirmé mercredi la CEO de la SNCB lors de son audition en commission de la Mobilité de la Chambre.

Des nouvelles rames "tout confort"

Ce matériel roulant a été commandé auprès du consortium Alstom/Bombardier, pour un investissement global chiffré à 1,3 milliard d’euros. Ces nouvelles rames "tout confort" (mais sans Wi-Fi…) seront progressivement mises en service en fonction des besoins, en remplacement des M4 qui prendront une retraite bien méritée.

Elles peuvent également rouler jusqu'à 200 km/h et seront équipées des systèmes de sécurité TBL1+ et ETCS. Et c'est peu de dire que la nouvelle flotte est très attendue par les navetteurs.

© D.R.

Actuellement, la SNCB dispose de 357.722 places assises pour transporter quelque 243,9 millions de voyageurs (soit 900.000 par jour).

L'offre de transport de la SNCB a connu une croissance de 4,7% entre 2014 et 2018. L'objectif est d'afficher une croissance similaire ces prochaines années, si le plan de transport 2020-2023 est bien adopté par le conseil d'administration. Outre l'arrivée des rames M7, la compagnie ferroviaire compte également réduire le taux d'immobilisation de ses trains de 17% en 2018 à 13% en 2025, afin d'en injecter davantage dans le réseau.