Ce n'est pas tous les jours qu'il neige en Belgique, alors forcément, quand cela se produit, nombreux sont les citoyens qui immortalisent les paysages en photos. Outre les jardins recouverts de neige, les arbres givrés et les maisons aux allures de chalets de montagne, plusieurs internautes n'ont pas manqué de partager des clichés de voiries enneigées. Et le moins que l'on puisse dire est que ce dernier type de photos nous en apprend beaucoup sur l'usage de nos routes. En effet, sur les voiries, l'on peut facilement distinguer les espaces toujours recouverts de neige et ceux dont la neige a été balayée par le passage des voitures. Et cela apporte une conclusion sans appel : les voitures n'occupent pas toute la place qui leur est réservée ; cet espace libre pourrait donc être octroyé aux piétons, aux cyclistes ou alloué à des espaces verts.


Afin de faire réfléchir les autorités, plusieurs citoyens du monde entier n'ont pas hésité à partager leurs propres exemples de voiries à moitié déneigées sur les réseaux sociaux, agrémentés du #sneckdown. Comme le rappelle la RTBF, "sneckdown" est un concept qui nous vient de l'étranger et qui pourrait être traduit en français par "améneigement".


Une piste pour réaménager le paysage urbain?

"C'est à prendre avec précaution bien sûr, mais on pourrait imaginer se baser sur ce qu'on a observé grâce à la neige pour faire de l'urbanisme tactique (...) c'est-à-dire réaménager temporairement un endroit et faire un test quand il n'y a pas de neige pour évaluer si cela provoque des problèmes de congestion ou d'insécurité", commente sur la RTBF Aniss Mezoued, architecte et urbaniste chercheur à l'Université Saint-Louis.

Par le passé, cette technique a déjà permis d'apporter des petites modifications aux paysages urbains, notamment aux Etats-Unis.

Réaménager certains endroits grâce à ce qui a été observé en hiver pourrait en tout cas être une piste à même de contenter tout le monde : les voitures ne seraient a priori pas dérangées outre mesure étant donné qu'elles n'utilisaient pas cet espace, et les partisans d'une ville plus verte pourraient en profiter pour effectuer les transformations qui leur tiennent à coeur.