La réunion du comité de concertation a débuté ce vendredi à 14h, avec au centre des discussions le renforcement des mesures liées aux frontières et aux voyages à l'étranger.

Selon nos informations, une forme de consensus existait au Fédéral avant le début de la réunion sur plusieurs points clés, qui devaient toutefois encore être discutés et validés avec les représentants des entités fédérées.

Sur le coup de 19h, le Premier ministre Alexander De Croo a détaillé, lors d'une conférence de presse, les décisions prises.

Une interdiction des voyages non essentiels et touristiques de l'étranger vers la Belgique et de la Belgique vers l'étranger a été annoncée. Cette interdiction s'appliquera du 27 janvier au 1er mars. Seules certaines exceptions, notamment pour raisons professionnelles et bien sûr pour les frontaliers, sont tolérées pour les voyages.

Concernant les résidents belges frontaliers, la règle des 48 h autorisées dans le pays visité sans devoir se soumettre à un test PCR ou à la quarantaine au retour dans le pays de résidence restera d'application.

Quarantaine : du changement

A partir de ce lundi 25 janvier, la durée de la quarantaine change. Au lieu de durer 7 jours, elle en durera 10 désormais. Un test PCR devra être réalisé au premier jour et au septième jour.

Métiers de contact : un go possible pour le 13 février

La réouverture des métiers de contact non-médicaux aura lieu au plus tôt le 13 février à condition que la situation sanitaire s'améliore par rapport à ce qu'on constate actuellement. Un Comité de concertation se tiendra le 5 février pour évaluer la situation épidémiologique et confirmer ou non la reprise de ce secteur.