Luc Van den Bossche deviendra à court terme président du comité de direction d'Optima

BRUXELLES L'ancien ministre socialiste flamand Luc Van den Bossche quittera cette année Brussels Airport, dont il préside le conseil d'administration, pour se diriger vers un "tout autre secteur", a-t-il indiqué mercredi à l'agence Belga. Il nie être à l'origine de sa demande de rémunération contestée.

M. Van den Bossche a été mis sur la sellette mercredi par la révélation dans le quotidien La Libre Belgique d'une demande de rémunération annuelle dont le montant (689.000 euros par an), mais également le montage (via une sprl afin d'échapper à l'impôt des personnes physiques), ont été condamnés dans les partis politiques.

Il affirme que la proposition de rémunération et de montage sont le fait de l'actionnaire principal (Macquarie Airports). "Je n'ai moi-même pas encore reçu cette proposition, ni par voie électronique ni sur papier", a-t-il indiqué à Belga.

"On sait très bien que je souhaite quitter l'entreprise pour un emploi dans un tout autre secteur, et on tente de me convaincre de rester. Mais cela ne marchera pas", a-t-il justifié.

Le mandat actuel de Luc Van den Bossche court jusque fin 2011. "Si l'on commence à jouer de tels petits jeux politiques, j'ai tendance à me dire que ça ira plus vite que cela", a-t-il dit, laissant planer la menace d'un départ anticipé.

Luc Van den Bossche deviendra à court terme président du comité de direction d'Optima, a confirmé mercredi à l'agence Belga cette société financière candidate au rachat d'Ethias Banque. Luc Van den Bossche préside depuis trois ans le conseil d'administration d'Optima, active dans le planning et la consultance financière.

Quoi qu'il en soit, le (toujours) président du CA de Brussels Airport souligne qu'il touche le même salaire depuis 2003, avec indexation. Il a toujours été rémunéré en tant que personne et non via une sprl. Mais il ne se dit pas étonné que l'actionnaire principal propose de passer à un contrat sprl.

Luc Van den Bossche (63 ans) a été ministre du parti socialiste flamand (SP) pendant plusieurs années, tant au gouvernement flamand qu'au fédéral.

Il a quitté la scène politique en 2003 pour devenir administrateur délégué de la Brussels International Airport Company, devenue en 2006 The Brussels Airport Company.

Sa fille Freya est ministre au sein du gouvernement flamand.

© La Dernière Heure 2011