Belgique Sur l’exercice 2015-2018, le secteur avait déjà laissé une ardoise de 582 millions d’euros à charge de la sécurité sociale.

Un projet de loi portant sur des dispositions en matière du remboursement concernant les spécialités pharmaceutiques a été voté mercredi dernier en Commission santé publique à la Chambre. "Ce projet de loi était censé concrétiser les économies prévues dans le secteur des spécialités pharmaceutiques pour le budget 2019. Nous avons été très, très, surpris de constater qu'il supprime purement et simplement le mécanisme de responsabilisation budgétaire de l'industrie pharmaceutique", déclare Jean-Marc Laasman, directeur des Études de Solidaris. "Nous avons été d'autant plus surpris que le gouvernement avait annoncé en juillet 2018 qu'il allait réformer ce mécanisme pour le budget 2019 afin de 'renforcer la responsabilité budgétaire du secteur."