En décembre 2019, le taux d'absentéisme était ici de 6,08% mais n'était plus que de 5,19% un an plus tard.

Enfin, en janvier 2020, les profs malades représentaient 7,39% des effectifs enseignants. Ils ne comptaient plus que pour 5,57% le mois dernier.

Si la réduction constatée en novembre 2020 peut s'expliquer par l'allongement du congé de Toussaint pour contrer la seconde vague pandémique, les diminutions constatées en décembre et janvier dernier peuvent elles être attribuées vraisemblablement à la quasi-absence cet hiver de la grippe saisonnière et autres infections hivernales.

Avec l'imposition des mesures sanitaires anti-covid (port du masque, télétravail, ...), ces autres maladies enregistrent en effet cette année une plus faible prévalence au sein de la population.

L'inventaire révèle aussi une baisse continue depuis novembre des absences d'enseignants pour cause de covid.

Après un pic de 2,33% du personnel enseignant mis en quarantaine en octobre dernier, ce taux n'a depuis cessé de diminuer pour passer à 0,95% en novembre, puis 0,82% en décembre, et 0,71% le mois dernier.