Ce jeudi, Marc Coucke est allé se faire vacciner et a tenu à le démontrer en photo sur Twitter. En réalité, il répondait à un tweet du virologue Marc Van Ranst qui annonçait que le vaccin AstraZeneca avait reçu le feu vert de l’Agence européenne des médicaments. “J’ai moi-même reçu la lettre d’invitation pour y aller aujourd’hui. Vacciné en toute confiance (AstraZeneca). Espérons que tout le monde le fasse le plus vite possible, afin que la vie normale reprenne. C’est une course entre le virus et les vaccins, pour être le plus rapide. PS: l’organisation sur place était top!” a-t-il expliqué.


Seulement, cette communication n'est pas passée auprès de plusieurs de ses followers. En effet, ils n'ont pas compris les raisons de cette vaccination. En ne faisant pas partie du milieu médical et en ayant 56 ans (soit moins que les 65 et plus), il n'aurait pas dû recevoir cette lettre estiment ses followers. “Ils n’ont même pas encore fini avec les personnes âgées”, “Mon mari est un patient à risque et n’a pas encore reçu de vaccin, ce n’est pas juste" pouvait-on lire sur la toile.

Face à ce flot de critiques, Marc Coucke a tenu à répondre en personne. “Excusez-moi, j’ai été convoqué parce que l’ordinateur invite à présent les pharmaciens. J’espère que vous recevrez bientôt une lettre aussi.” En effet, l'ancien président d'Ostende a fait fortune avec la fondation de la société pharmaceutique Omega Pharma. Dans cette optique, il est toujours inscrit au registre des pharmaciens après avoir reçu son diplôme dans cette branche.


Cette explication n'a pas suffi à certains internautes qui lui ont alors rétorqué. "Vous n'êtes plus un pharmacien en exercice" ou "en quelle année avez-vous vendu votre dernière pilule en tant que 'pharmacien' à un patient?". Une autre personne a écrit: "Posez vous la question de savoir si vous n'auriez pas aimé donner votre injection à quelqu'un d'autre. Vous auriez pu refuser pour qu'une personne sur liste de réserve puisse bénéficier de cette injection."