M. Van Ranst demande à la zone de police de Maasland (Dilsen-Stokkem et Maaseik en province de Limbourg) d'enquêter sur ces propos à son égard, formulés en l'occurrence par le propriétaire d'un dancing de la région. Le parquet limbourgeois a entamé une investigation à ce sujet.

Le virologue a déclaré sur les médias sociaux qu'il en avait "assez" des "menaces constantes" et a ajouté que certains politiciens et faiseurs d'opinion devaient prendre conscience qu'ils "facilitent cette atmosphère".