La vaccination est quelque peu perturbée temporairement dans plusieurs pays du monde actuellement car une trentaine de personnes résidant dans l'Union européenne ont contracté des caillots sanguins après avoir reçu une dose du vaccin AstraZeneca, sur un total de cinq millions d'Européens ayant reçu le même remède contre le coronavirus. Une donnée qui a suffi à arrêter temporairement la vaccination dans de plusieurs pays avec le vaccin de cette firme.

"Les gens pensent que ce qui se passe après une vaccination est causé par la vaccination, mais ce n'est tout simplement pas vrai", a défendu Marc Van Ranst au micro de la CNN dans l'émission "Connect the World".

"Beaucoup de choses peuvent arriver après une vaccination. Ces personnes peuvent être impliquées dans un accident de voiture par exemple. Beaucoup de mauvaises choses peuvent arriver. Beaucoup de gens n'associeront pas l'accident de voiture au vaccin. Lorsque deux choses se produisent dans le domaine médical - la vaccination et un effet secondaire ou un effet secondaire supposé - dans l'esprit des gens, ces deux choses sont liées. Ils arrivent à la conclusion que ce doit être le vaccin, alors que les chiffres ne le disent pas", explique Marc Van Ranst qui défend toujours autant le vaccin AstraZeneca.

"Ce vaccin est très efficace pour éviter les hospitalisations et les décès", a-t-il déclaré.