De nombreuses communes et provinces ont toutefois imposé le port du masque dans les cimetières à cette occasion. Nombre de personnes se rendent en effet les 1er et 2 novembre dans les cimetières afin d'honorer leurs morts. Les traditionnelles visites aux cimetières sont généralement suivies d'un repas ou d'un verre pris en famille. La Toussaint semble donc réunir toutes les conditions pour favoriser une nouvelle expansion du coronavirus au sein de la population.

"Dans tous les cas, le Comité de concertation se réunit à intervalles réguliers et nous suivons la situation de près", explique Jan Eyckmans, porte-parole du ministre Vandenbroucke. "Si nous voyons que les chiffres continuent d'augmenter, de nouvelles mesures pourraient être prises."

"Nous comprenons que la Toussaint est une période au cours de laquelle les gens cherchent du réconfort mais il est important que nous adhérions tous aux mesures actuelles", poursuit Jan Eyckmans. "Vous pouvez inviter votre famille chez vous, mais quatre personnes au maximum et avec une distance de 1,50 mètre."

Les messes de la Toussaint peuvent toujours être célébrées à condition que la distance de 1,50 mètre soit maintenue, avec un maximum de 40 personnes à l'intérieur des édifices. Le port du masque est également obligatoire pour toute personne âgée de plus de 12 ans. Du gel hydroalcoolique doit aussi être fourni dans chaque église.