Il est revenu sur cette première journée où le port du masque était obligatoire dans les commerces. "La règle a été très bien respectée, c’était ce qu’on espérait", assure-t-il. "On a fait appel à la responsabilité de chacun et tout le monde a bien entendu à cet appel, ça c’est très bien passé."

Si Dominique Michel partageait la crainte des commerçants de devoir jouer les gendarmes, il a également été très positif à cet égard. "Il y a eu très peu de difficultés", détaille-t-il. "Certaines personnes avaient simplement oublié leur masque, et certains magasins avaient même prévu des masques à donner pour les distraits. Pour le reste nous n’avons pas dû faire ce que l’on craignait, à savoir prendre des mesures de sanction ou interdire à l’accès à des clients. Tout s’est passé dans le calme."