La présidente du cdH, Joëlle Milquet, n'a pas mâché ses mots lundi à l'égard du MR

BRUXELLES La présidente du cdH, Joëlle Milquet, n'a pas mâché ses mots lundi à l'égard du MR après l'annonce de la démission des échevins réformateurs de Charleroi. Cette attitude témoigne, d'après elle, d'un manque flagrant de cohérence et d'une absence de sens des responsabilités à l'égard des carolorégiens. Les partenaires du PS à Charleroi ont exigé et obtenu la démission de l'échevin socialiste Jean-Pol Demacq après son inculpation, a-t-elle rappelé.

"Je m'inquiète à propos de la cohérence au sein du MR. Je sais bien que l'on est en campagne et que, pour certains, cela légitime de faire n'importe quoi mais nous avons exigé la démission et nous l'avons obtenue. Alors, qu'a fait Didier Reynders samedi matin: a-t-il dormi alors que d'autres géraient la crise, ou bien a-t-il donné son accord et puis changé d'avis?", a-t-elle souligné.
La présidente s'étonne également de l'attitude très changeante du MR qui joue les boute-feu à Charleroi mais se montre très indulgent à Dinant dont le bourgmestre, Richard Fournaux, est lui aussi inculpé.
"Le bourgmestre MR de Dinant est lui aussi inculpé. Non seulement, on ne lui a pas demandé de démissionner mais, en plus, on lui donne a quatrième place sur la liste MR au Sénat. Pourquoi exiger des uns ce que l'on n'exige pas des autres? ", a-t-elle fait remarquer.

Mme Milquet reconnaît que la rénovation des pratiques politiques à Charleroi n'est pas une tâche aisée mais il importe, à ses yeux, que chacun, assume sa part du travail. "Nous avons pris des engagements à l'égard de Charleroi et de ses habitants. Notre obligation, c'est de mouiller notre maillot, comme le fait Jean-Jacques Viseur tous les jours", a-t-elle ajouté, rappelant qu'il n'était de toute manière pas possible de constituer une majorité sans le PS.
La présidente du cdH n'a pas voulu, à cette heure, indiquer quelle serait la position de son parti à l'égard de la poursuite de la coalition et de la mise en oeuvre de l'accord de majorité à Charleroi. Le cdH de Charleroi s'exprimera au cours d'une conférence de presse lundi après-midi.