Belgique Les militants d'"Act for Climate Justice" ont fait très fort avec leur action qui a rendu fous les responsables politiques en termes de climat.

Grâce à des centaines d'affiches disposées clandestinement dans plusieurs villes belges, les ministres Marie-Christine Marghem (fédéral), Jean-Luc Crucke (Wallonie), Céline Fremault (Bruxelles) et Joke Schauvliege (Flandre) ont reçu pléthore de messages et de coups de téléphone de la population pour les faire réagir au sujet des questions climatiques.

Ce jeudi, Bruxelles est l'écrin de la quatrième marche pour le climat organisées par les jeunes. Et l'un de ces manifestants a utilisé l'affaire de l'action des militants pour créer une pancarte pour le moins originale.

Sur celle-ci, il se moque gentiment de Georges-Louis Bouchez, chef de file de Mons en Mieux! et délégué général du MR, en y offrant son numéro de GSM.

© D.R.
Le principal intéressé est amusé par cette initiative, qu'il prend avec beaucoup de légèreté. " J’ai eu plein de messages et j’y réponds très gentiment. Les messages sont très sympas", a-t-il déclaré.