Belgique

Voici 9 ans, Mischaël Modrikamen lançait son propre parti. Ce choix inattendu a boulversé son image. (Presque) seul contre tous, il vise pourtant les 15 % aux élections de 2019.

Avocat à succès, riche, célèbre, vous étiez régulièrement mis en avant dans les médias, notamment dans l’affaire Fortis. Depuis la fondation du Parti Populaire, votre image est nettement plus controversée. Pourquoi avoir fait ce choix ?

Il est clair que je n’ai pas créé le PP (en novembre 2009, avec Rudy Aernoudt) par ambition personnelle. (...)