Pour la seule année 2012, la SNCB a connu 15 grèves, contre 22 en 2011

BRUXELLES Le groupe SNCB a été confronté à 10 actions spontanées illégitimes en 2012, contre 11 en 2011, ressort-il du rapport d'évaluation de l'accord social de 2008 relatif aux interruptions de travail et dont L'Echo a pu prendre connaissance. Dans le cadre de cette évaluation demandée par le fédéral, la SNCB-Holding a examiné la situation des grèves entre 2009 et 2012.

Il ressort du document que le rail belge a été pénalisé par un total de 66 grèves sur ces 4 ans, dont 34 sont jugées illégitimes par la société au regard de l'accord social. Concrètement, cela signifie que les syndicats n'ont pas averti, par recommandé, la direction 10 jours à l'avance.

Pour la seule année 2012, la SNCB a connu 15 grèves, contre 22 en 2011 et ce, sans tenir compte des manifestations européennes des 29 février et 28 mars 2012 et de la grève nationale du 14 novembre.

"Les grèves sont en augmentation entre 2009 et 2011, avant de chuter en 2012, mais paradoxalement, le nombre total des grévistes n'a pas arrêté de progresser", explique L'Echo.

Ceux-ci sont en effet plus nombreux en 2012 où les 15 actions ont été suivies par 24.126 grévistes, contre 14.212 cheminots en 2009 (11 actions).

© La Dernière Heure 2013