Les socialistes flamands ne veulent plus que le MR fasse partie du prochain gouvernement, selon de Tijd. “Sinon ça s’arrêtera”, écrit le quotidien flamand.

Les discussions sur la formation d’un nouveau gouvernement sont au point mort depuis dimanche soir, l’attitude du président du MR Georges-Louis Bouchez a été pointé du doigt par plusieurs négociateurs.

“Les négociations devaient reprendre cet après-midi à midi, mais du côté du sp.a, on peut maintenant entendre que les socialistes flamands ne veulent plus continuer avec le MR. Cela a été décidé au bureau du parti de sp.a”, écrit De Tijd.

Les libéraux francophones peuvent en effet être remplacer mathématiquement par le cdH dans une coalition Vivaldi. Les libéraux flamands devraient toutefois alors abandonner le MR. L’attitude d’Egbert Lachaert, préformateur et président de l’Open Vld, sera décisive. Ces dernières semaines, il a toujours refusé de se désolidariser du MR.

Au PS, certains n’excluent pas que la N-VA revienne dans le jeu des négociations dans le cas où le Vld lâcherait le MR.

Cela pourrait également avoir des implications au niveau du gouvernement wallon. La force du lien MR/Open Vld sera décisive.