Leurs offres finales sont attendues pour la fin du mois d'octobre. Le but est d'aboutir avant la fin de l'année à un contrat de vente avec le candidat finalement retenu. Depuis plusieurs mois, Nethys a mené un appel d'offres pour la vente d'une "participation majoritaire" dans l'opérateur télécom. Cette phase vient de se clôturer et l'entreprise liégeoise va à présent entamer des négociations avec un nombre "limité" de candidats, dont elle ne précise pas la quantité. Elle compte obtenir leurs offres finales pour la fin de ce mois.

Une phase de négociation exclusive sera ensuite engagée avec le candidat qui sera retenu afin d'aboutir à la signature d'un contrat avant la fin de l'année, précise encore Nethys.

Cinq acteurs ont été retenus parmi la grosse dizaine de prétendants au rachat de la filiale de Nethys pour participer au deuxième tour de discussions, indiquait L'Echo début septembre. On y retrouve les opérateurs belges Orange et Telenet mais aussi trois fonds d'investissement, dont l'américain Warburg Pincus, mais pas Providence, acquéreur malheureux de VOO avant que l'opération soit annulée à la suite de divers recours judiciaires. Des informations que Nethys refusait cependant alors de confirmer.

La vente de 50% ou 75% de l'opérateur devrait valoriser VOO à 1,4 milliard d'euros, soit 200 millions de plus que la valorisation dégagée lors de l'opération avortée de vente l'an dernier.