Ce n’est pas une fête officielle mais cette année, elle aura une résonance particulière : la fête des grands-mères se fête ce dimanche 7 mars. L’occasion de penser à tous les aînés dont on est éloignés ou en manque de contact physique depuis des mois. 89 % des Belges pensent qu’avoir des grands-parents apporte une valeur ajoutée dans la vie d’après une enquête menée par iVox pour Névéo, le journal familial mensuel envoyé en papier tous les mois chez les grands-parents à l’aide d’une appli intuitive qui connecte la famille. Et plus, quatre grands-parents sur cinq considèrent leurs petits-enfants comme source d’espoir et de motivation.

Que d’amour ! D’ailleurs près de neuf Belges sur dix pensent aussi que la relation qui unit petits-enfants et grands-parents a quelque chose d’unique, chacun jouant un rôle important dans la vie de l’autre. Et sept petits-enfants sur dix (68 %) déclarent que leurs grands-parents leur apprennent ou leur ont appris des leçons de vie.

Il n’y a pas que l’éducation, il y a aussi les secrets, les fous-rires et l’écoute réciproque ! Pour 69 % des petits-enfants, les grands-parents jouent le rôle essentiel de confident, d’oreille attentive et de soutien. Ce qui est exactement ce qu’ils veulent représenter pour 94 % d’entre eux.

Et toute cette harmonie a été remise en question : alors que 65 % des grands-parents avaient des contacts hebdomadaires (majoritairement à domicile) avec leurs petits-enfants, ils ne sont plus que 43 % depuis le début de la crise sanitaire. 8 grands-parents sur 10 ont alors réalisé à quel point leurs petits-enfants comptent pour eux.