"Nous ne les abandonnerons pas, ni aujourd'hui, ni demain, jamais", a-t-il lancé à la Chambre. Le gouvernement fédéral, les Régions et les Communautés se sont concertés dans la matinée pour coordonner l'accueil de ces réfugiés qui constituera le plus grand défi qu'a connu l'Europe depuis la IIe Guerre mondiale. Le fédéral se chargera de l'accueil de crise, l'enregistrement et l'hébergement d'urgence.

Actuellement, cet enregistrement se déroule à Bruxelles. Le Palais 8 du Heysel sera utilisé à cet effet dès la semaine prochaine, mais il faudra aussi décentraliser cette mission dans d'autres villes, a assuré le secrétaire d'Etat.