Décidément, Jacqueline Galant (la ministre fédérale de la Mobilité) a du mal avec les chiffres. Après avoir confondu à la Chambre la réduction de la dotation publique du groupe SNCB avec les économies ferroviaires à réaliser durant cette législature, elle a encore cafouillé. 

Heureusement pour elle et pour le MR, c’était cette fois dans un cercle beaucoup plus restreint : le bureau du parti, lundi matin. 

Elle faisait une petite présentation de la situation financière du groupe et s’est trompée sur une série de pourcentages concernant le secteur ferroviaire. Selon un libéral ayant assisté à la scène, ce nouveau (petit) couac de Jacqueline Galant a semé une certaine inquiétude parmi ses pairs réformateurs par rapport à d’autres boulettes à venir…