Trois millions de masques FFP2 qui ont été livrés dans notre pays la semaine dernière ont été rejetés car ils ne répondaient pas aux exigences de qualité.

Nouveau couac, dans la très discutable gestion du dossier de l'approvisionnement des masques par nos autorités, en pleine crise du coronavirus. Vendredi dernier, 3 millions de masques FFP2 sont arrivés à Liège, comme prévu. Pour rappel, les masques FFP2 comptent parmi ceux qui offrent la meilleure protection au personnel médical dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Gros bémol : "Une inspection visuelle a révélé que les masques commandés n'avaient pas de marquage CE correct", a fait savoir le ministre De Backer à la Chambre ce jeudi.

Le fournisseur chinois a pour sa part tenté de démontrer qu'il s'agissait bien de masques FFP2. "Mais il n'y avait pas non plus de certificats de tests concluants", a encore expliqué le ministre. "Ils sont donc inacceptables en termes de qualité et n'offrent pas une protection suffisante. Cela a été confirmé par un PV le 8 avril. C'est un revers difficile", concède le Ministre Open-Vld, chargé notamment de l'approvisionnement du matériel médical durant cette crise.

"Nous poursuivons nos recherches sur les marchés internationaux. Pour le mois prochain, nous aurons besoin de 15 millions de masques chirurgicaux et de 3 millions de masques FFP2", conclut le ministre.