L'information est relayée dimanche par le journal Le Soir, qui a interrogé l'élue en marge du congrès de parti, qui avait lieu samedi à Namur. Le MR confirme, mais son président indique que l'on discutera tout de même dans les prochains jours et semaines d'un "allègement" des charges aux mains de la Bruxelloise. L'expérimentée Françoise Schepmans est échevine de Molenbeek-Saint-Jean, commune dont elle était bourgmestre avant que Catherine Moureaux (PS) ne reprenne le poste, mais aussi membre du parlement de la Région bruxelloise depuis 2019 et cheffe de groupe MR au parlement de Fédération Wallonie-Bruxelles. Lors du congrès statutaire du MR, samedi, les membres du parti ont voté et définitivement validé les nouveaux statuts, dans lesquels on peut lire "le mandat de parlementaire est incompatible avec un mandat exécutif dans une commune comptant plus de 50.000 habitants". C'est pourtant le cas de Françoise Schepmans, dont la commune approche les 100.000 habitants (97.979 au 1er janvier 2020 selon l'institut bruxellois de statistique). Et celle-ci a indiqué qu'elle ne choisirait pas entre ces deux mandats.

A la présidence du MR, on assure dimanche que ce n'est pas une surprise, et que cela avait été discuté bien en amont. Si les nouveaux statuts du MR entrent en vigueur "dès ce lundi", il est "normal de ne pas changer les règles du jeu en cours de mandat", alors que le principe de non-cumul n'était qu'une règle non écrite au moment de l'élection de la principale intéressée. "C'est comme la durée du mandat de président du parti, ce sera évident à partir des prochaines élections", assure Georges-Louis Bouchez.

En attendant, l'intention est malgré tout de "faire respecter l'esprit" de la réforme des statuts, indique-t-il. "Nous allons passer en revue avec elle les responsabilités qu'elle a", et il devrait y avoir "un allègement" dans un avenir proche, ajoute Georges-Louis Bouchez. Ce qui ne veut pas dire que l'échevinat ou le siège au parlement (Bruxelles et FWB) sera lâché. Selon Le Soir, Françoise Schepmans devrait perdre son statut de chef de groupe au parlement de FWB.