Une aide supplémentaire serait réservée aux indépendants et entreprises n'ayant pas pu bénéficier de la prime de 5.000€ précédemment débloquée par le gouvernement wallon. Les discussions n'ont toutefois pas pu aboutir ce mardi et sont reportées à mercredi.

Une piste sérieuse d'accord figure sur la table au gouvernement wallon sur l’élargissement d’une indemnité coronavirus aux indépendants. La formule, qui doit être validée par le gouvernement ce mardi, prévoit une prime supplémentaire de 2.500 ou de 5.000€ selon le type de situation ou d’entreprise.

L’aide concerne les indépendants, PME et entreprises n’ayant pas eu droit à la précédente prime de 5.000€. Selon l’UCM, sur 306.000 indépendants enregistrés en Wallonie, 100.000 ne peuvent prétendre à ce forfait précédemment libéré par le gouvernement wallon. Soit un indépendant sur trois.

L’objectif de cette seconde aide est donc d’aider ceux qui n’avaient pas obtenu la première prime car n’étant pas strictement forcés de fermer ou pas inclus dans les catégories y ayant droit (selon les codes Nace). C’était notamment le cas des garagistes, des kinés, ou encore des gestionnaires de salles de fitness.

Le critère pour obtenir cette nouvelle prime : avoir perdu au moins 60 % de son chiffre d’affaires. La période retenue va du début du confinement à la fin avril. La prime sera obtenue sur base de l’attestation d’un expert-comptable. Le gouvernement wallon, qui se réunit cet après-midi , pourrait valider la mesure ce mardi et l'annoncer dans la foulée.

Cette nouvelle aide a été budgétisée entre 212 à 290 millions € selon la formule précise qui sera retenue. Ce montant s’ajouterait au fonds extraordinaire de 233 millions € déjà dégagé pour atteindre au total près d’un demi-milliard d'euros. Ce mardi soir, le gouvernement wallon n'est toutefois pas  parvenu à s'accorder. Les discussions reprendront ce mercredi.