Belgique Olivier Maingain craint que les ultra-régionalistes wallons n’ouvrent la boîte de Pandore.

La N-VA l’a annoncé : le confédéralisme sera une priorité pour elle en 2019. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

"C’est une des raisons pour lesquelles la N-VA a provoqué la crise et la chute du gouvernement. Pour démontrer que nos institutions ne fonctionnent pas et que la Flandre est entravée dans sa volonté politique. On savait que la N-VA se manifesterait à nouveau, tôt ou tard, sur le plan institutionnel. Le premier verrou qu’on doit mettre, c’est de ne pas ouvrir la porte à une révision de la Constitution. "

(...)