Trois manières d’aborder la rénovation, pour trois Régions d’un même pays

En Région de Bruxelles-capitale, différentes primes existent, pour la rénovation urbaine. Ce sont trois niveaux d’aides cumulables qui vont du niveau fédéral (réduction ou crédit d’impôts), régionales (rénovation, façades…) ou communales.

Elles peuvent d’abord porter sur l’habitat : travaux de stabilité, toiture, traitement de l’humidité et mérule, isolation thermique et acoustique, chauffage et sanitaires… Une condition devra être respectée : que l’immeuble ait plus de 30 ans. Le montant des travaux accepté ira de 1.250 € à 35.000 €.

Pour les façades, on acceptera de 30 % à 85 % des travaux sur base des factures. Le petit patrimoine (vitraux, sonnettes…) pourra également bénéficier de 50 % de primes. Tout bâtiment classé recevra, lui, une aide de 40 % à 80 % pour les travaux de stabilité, protection, entretien…

Enfin, à condition de remplir certains critères en matière de revenus, une prime énergie sera octroyée pour certaines études énergétiques ainsi que pour l’isolation et la ventilation, voire pour le chauffage, les énergies renouvelables ou l’électroménager performant. Plus de renseignements sur www.curbain.be.

En Région wallonne, 87 périmètres de rénovation urbaine ont été adoptés par le gouvernement, sur base des indications des communes. C’est pour cela que ces opérations n’ont pas pour but de se limiter à la seule réhabilitation des logements. Elles doivent également concerner l’environnement de ceux-ci. Et donc porter sur le cadre de vie, le développement économique, la cohésion sociale et l’action culturelle.

Et donc, au contraire de ce qui se fait à Bruxelles, la rénovation urbaine en Région wallonne prétend améliorer et maintenir l’habitat en évitant toute intervention qui pourrait, par exemple, entraîner l’expulsion d’un grand nombre d’habitants. La commune est donc l’acteur central de cette démarche et c’est elle qui définira les critères et les montants des primes.

Plus d’informations sur http://mi-is.be/be-fr/politique-des-grandes-villes/politique-urbaine-de-la-region-wallonne

Même méthode, en Région flamande : la première étape en matière de rénovation urbaine sera de repérer la ville ou la commune dans laquelle se situe l’éventuel demandeur. Celui-ci consultera ensuite la liste des primes que lui offrent les autorités communales en question, avant de savoir quelles aides vont effectivement pouvoir lui être octroyé.

Pour franchir avec succès ces trois étapes, il se rendra sur le site http ://www/premiezoeker.be



© La Dernière Heure 2011