"On ne va pas accepter de mettre la Belgique dans le noir et émettre plus de CO2 juste pour assouvir un vieux rêve ? Où est l'étude pour la prolongation du nucléaire ? L'accord de gouvernement est pourtant clair à ce sujet", a lancé le président du MR, Georges-Louis Bouchez, sur Twitter.

"La ministre Tinne Van der Straeten ne peut offrir aucune garantie en termes de sécurité d'approvisionnement mais continue à refuser obstinément de prolonger une capacité nucléaire propre de 2 GW", dit de son côté le président de la N-VA, Bart De Wever qui met en garde les partis de la coalition fédérale. "Si les partenaires de coalition acceptent cela, ils seront délibérément complices des conséquences qui nous attendent".