Paul Magnette est le nouveau président du parti socialiste

BRUXELLES Thierry Giet a laissé la main. Paul Magnette est le nouveau président du parti socialiste. Invitée sur le plateau de la RTBF, Laurette Onkelinx félicite son ex-chef: "Quel homme! Quelle leçon d'humilité alors qu'aujourd'hui beaucoup s'accrochent à des mandats, à des pouvoirs".

Quant à Paul Magnette, "il est pleinement président avec une confiance sans faille. Il a une vision d'avenir, c'est donc l'homme qu'il fallait au PS" assure-t-elle. Mais, ce poste obtenu par son collègue, elle le convoite également. Questionnée par le journaliste, elle répond "je n'exclus pas d'être, un jour, présidente du PS."

Pour commencer, Laurette Onkelinx serait appelée à prendre les commandes du PS bruxellois afin de lancer les socialistes dans la campagne de 2014. Une tâche difficile? "Je ne pense pas que le PS soit en péril. Ce que je crains pour 2014, c'est plutôt ce qu'il peut se passer en Flandre, l’influence des partis nationalistes. L'unité du pays doit passer pas ce combat autour de Bruxelles", déclare-t-elle.

"Il ne doit pas y avoir de complaisance envers la N-VA. Il faut être très ferme. Si la N-VA déteste le parti socialiste, c'est parce qu'ils savent que nous représentons la résistance contre le nationalisme." Elle réaffirme ne pas accepter la vision de Bart De Wever sur Bruxelles. "On espère tous que le nationalisme ne l'emportera pas en Flandre. Et nous réfléchissons à tous les scenarii possibles."

© La Dernière Heure 2013