En Belgique comme un peu partout ailleurs, Omicron poursuit son avancée spectaculaire. Effectivement, alors qu'il ne représentait que 0,3% de l'ensemble des infections il y a deux semaines, il est aujourd'hui d'environ 6%. Selon les estimations des spécialistes, Omicron devrait devenir dominant à partir de janvier. Le gouvernement dispose donc d'une marge de temps assez réduite.

Pour le combattre, la campagne de vaccination pour la troisième dose s'accélère. “Le booster garantit une protection importante contre le variant omicron”, a expliqué ce jeudi matin le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke au micro de La Première.

L'une des mesures consiste à réduire le délai entre les doses de rappel des vaccins Pfizer et Moderna. Les autorités ont décidé mercredi soir de raccourcir le délai d’administration de cette dose “booster” de 6 à 4 mois.

Problème: en fonction des pays, la mise en application de cette dose de rappel est fortement disparate. Comme le démontre le site de référence ourworldindata.org/covid-vaccinations

Des grosses inégalités observées

Dans le monde, 4,9% de la population a reçu une dose de rappel. L'Union européenne est le meilleur élève en la matière avec plus de 18% qui se sont déjà vu administrer cette dose. A l'inverse, l'Afrique est lésée avec seulement 0,1% de sa population qui est davantage protégée. Dans un communiqué, l'OMS s'est d'ailleurs montrée très inquiète de la situation dans le continent africain.

"Au rythme actuel, l'OMS estime qu'il faudra attendre mai 2022 pour avoir en Afrique une couverture vaccinale de 40% et août 2024 pour atteindre 70%", précise l'Organisation mondiale de la santé. L'Afrique connaît une quatrième vague ravageuse. En effet, le nombre de nouveaux cas double tous les cinq jours. Le continent connaît également un faible pourcentage de personnes doublement vaccinées.

Derrière l'UE, l'Amérique du Nord (10,2%) et du Sud (8,9%) sont également plus avancées que la moyenne mondiale. Au contraire de l'Asie (3,6%), de l'Océanie (2,5%) et comme évoqué, de l'Afrique.

La moyenne des doses de rappel par continent:

1) Union européenne 18,8%

2) Europe 15,8%

3) Amérique du Nord 10,2%

4) Amérique du Sud 8,9%

5) Monde 4,9%

6) Asie 3,6%

7) Océanie 2,5%

8) Afrique 0,1%

La Belgique, un bon élève

Actuellement, 25% de la population est triplement vaccinée en Belgique. Ainsi, elle se classe 12e mondiale et huitième en Europe. Elle se situe juste entre l'Allemagne (25,7%) et la Serbie (23,8). La France se situe à la 16e place mondiale. Les trois pays les plus avancés pour cette dose de rappel sont l'Islande (54%), le Chili (49,6%) et Israël (44,5%). Et la Belgique ne compte pas s'arrêter là. En effet, l'objectif de la Task force vaccination est clair: atteindre les 3 millions de Belges avec une dose de rappel d'ici la fin décembre.

Les 20 pays les plus avancés dans la dose de rappel:

1) Islande 54%

2) Chili 49,6%

3) Israël 44,5%

4) Uruguay 41,6%

5) Royaume-Uni 35,3%

6) Autriche 33,1%

7) E.A.U 32,7%

8) Hongrie 31,4%

9) Malte 31,2%

10) Irlande 25,9%

11) Allemagne 25,7%

12) Belgique 24,9%

13) Serbie 23,8%

14) Danemark 23,7%

15) Grèce 23,3%

16) France 20,9%

17) Italie 20,8%

18) Chypre 20,8%

19) Portugal 20,7%

20) Espagne 19,7%

...

28) États-Unis 16,6%