Vendredi matin, Alexander De Croo a ouvert le bal en annonçant, entre autres, la fermeture des parcs d’attractions. Mais ce qui a étonné le plus, c’est le maintien des parcs animaliers.

Une différence qui a fait grincer des dents du côté des directions de Walibi ou Plopsa. La décision semble avoir été prise en ce sens car les files sont rares dans les parcs animaliers, d’autant plus depuis que le nombre de visiteurs est strictement limité.

Voilà pour la théorie. Mais qu’en est-il en pratique ? Pairi Daiza a donc pu ouvrir ses portes ce week-end et, sauf contre-ordre, pourra ouvrir durant les vacances de Toussaint. Une manière de sauver une saison difficile, même si le parc ne sera pas totalement ouvert.

De fait, les dernières directives émises par le Comité de concertation indiquent que tous les espaces clos et couverts doivent fermer leurs portes. "Entre 90 et 95 % du parc sont accessibles. Pairi Daiza est en effet un jardin zoologique ‘en plein air’. En application des dernières décisions gouvernementales, nous avons toutefois fermé l’accès aux bâtiments ‘intérieurs’ du jardin. Il s’agit par exemple du Nautilus (Aquarium) ou de la Crypte (chauve-souris)", précise le parc.

De leur côté, tous les restaurants doivent fermer leurs portes, comme l’ensemble du secteur de l’Horeca. Les visiteurs d’un jour doivent donc emporter leur pique-nique pour se sustenter. Des espaces sont d’ailleurs prévus dans ce but.

Enfin, les deux hôtels du parc seront bien ouverts. Tous les séjours prévus pourront avoir lieu et les restaurants seront accessibles à la clientèle, comme c’est le cas dans tous les hôtels du pays.

Dans les autres zoos du pays, la donne est la même qu’à Pairi Daiza. Le zoo d’Anvers rend la réservation de son ticket obligatoire pour garder la main sur la fréquentation du parc.

Et pour les grottes de Han, où on parle évidemment d’un espace couvert, on se veut rassurant. Les visites pourront toujours avoir lieu grâce à la grandeur des lieux et de sa ventilation naturelle. Le parcours sera cependant modifié et le port du masque y sera obligatoire.