La possibilité avait été évoquée que la Wallonie prenne des mesures supplémentaires après la rencontre de ce vendredi avec les autres niveaux de pouvoir. "Il y a une conscience de tout le monde côté flamand, francophone et au gouvernement fédéral pour prendre des mesures fortes. On a essayé qu'elles soient les mêmes en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie", a déclaré le ministre-président wallon Elio Di Rupo à l'issue du comité de concertation.

"Nos scientifiques demandent des mesures fortes parce que la situation est très très grave. Je pense que les mesures vont permettre dans les prochaines semaines que la situation sanitaire change", a-t-il ajouté avant la conférence de presse qui doit détailler les nouvelles mesures.